Résilience monte au créneau pour défendre les IDEL

« NON, les infirmières libérales ne sont pas des voleuses !!! » Avec ce slogan, le syndicat anti-Ordre Résilience s'insurge contre l'image des infirmières libérales véhiculée par les médias.

« Depuis plus d’un an, la presse généraliste – relayée par les forums professionnels – tire à boulets rouges sur les supposées infirmières libérales qui "s’en mettent plein les poches sur le dos de la sécu" », déplore Résilience. Il note que « même si des abus occasionnels ont été constatés et qu’ils doivent être sanctionnés sévèrement […], ils ne sont le fait que de 418 IDEL soit 0,4% de la profession infirmière libérale ».

Le syndicat dénonce une nomenclature « inadaptée aux pratiques professionnelles », qui oblige les IDEL à « mal choisir entre des cotations trop compliquées pour ne pas travailler gratuitement ». Il s'insurge également contre le « harcèlement » de la part de l'Ordre concernant les cotisations à l'instance, ainsi que contre « les jugements abusifs et tordus prononcés contre les IDEL en chambre régionale disciplinaire ».

Il s'interroge notamment sur « le fonctionnement des CPAM qui attendent plus de 3 années avant de mettre au jour des dysfonctionnements qui peuvent être dénoncés bien avant et qui pourraient donc être moins importants ! ». Résilience invite donc les IDEL « en prise avec les ordres départementaux et régionaux infirmiers » à lui faire part de leurs difficultés en le contactant à cette adresse : alloresilience@hotmail.fr

Partager :