Archives

  • Rédiger en détail une Démarche de Soins Infirmiers (DSI)

    Inflib.com et les équipes du logiciel Vega vous proposent de découvrir comment rédiger une Démarche de Soins Infirmiers (DSI) : 

    Vous verrez les notions de :

    • DSI Prescription ;
    • DSI initiale ;
    • DSI résumé.

    Voir la vidéo en cliquant ici :

    http://vegatv.fr/la-dsi-en-detail/

    voir plus :
    Véga TV http://vegatv.fr

  • Comment diminuer les rejets avec les Droits A.DR.I

    Inflib.com et les équipes du logiciel Vega vous proposent de découvrir comment utiliser les Droits A.DR.I pour diminuer les rejets : 

    En bref :

    • A.DR.I : Acquisition des DRroits intégré
    • Consulte les droits à jour sur les serveurs de l’Assurance Maladie
    • Nécessite d’être connecté à Internet

    Voir la vidéo en cliquant ici :

    http://vegatv.fr/droits-a-dr-i-ou-comment-diminuer-considerablement-les-rejets/

    voir plus :
    Véga TV http://vegatv.fr

  • Trouver le numéro ADELI à partir du numéro RPPS

    Inflib.com et les équipes du logiciel Vega vous proposent de découvrir comment trouver le numéro ADELI d’un prescripteur à partir du numéro RPPS

    En bref :

    • Nécessité d’avoir une connexion Internet ;
    • Ne fonctionne pas sur Windows XP.

    Voir la vidéo en cliquant ici :
    http://vegatv.fr/trouver-le-numero-adeli-en-fonction-du-numero-rpps/

    En savoir plus :
    Véga TV http://vegatv.fr

  • Délais légaux de télétransmission après facturation

    Inflib.com et les équipes du logiciel Vega vous proposent de faire un point sur les délais légaux de télétransmission après facturation.

    En bref :

    • Si le patient paye les soins, télétransmission sous 3 jours ouvrés ;
    • Si le patient ne fait pas l’avance de frais, télétransmission sous 8 jours ouvrés.

    Voir la vidéo en cliquant ici :
    http://vegatv.fr/je-suis-infirmiere-et-je-dois-renouveler-une-dsi/

    En savoir plus :
    Véga TV http://vegatv.fr

    Lire aussi :

    Attention aux délais pour envoyer les feuilles de soins aux caisses!

  • Comment renouveler une DSI ?

    Inflib.com et les équipes du logiciel Vega vous proposent de faire un point sur le renouvellement d’une DSI.

    En bref :

    • 5 DSI par an et par patient ;
    • Durée maximum : 3 mois.

    Voir la vidéo en cliquant ici :
    http://vegatv.fr/je-suis-infirmiere-et-je-dois-renouveler-une-dsi/

    En savoir plus :
    Véga TV http://vegatv.fr

  • Les courriers de demandes d'ordonnances

    Inflib.com et les équipes du logiciel Vega vous proposent de faire un point sur le courriers de renouvellement des ordonnances de vos patients chroniques auprès des médecins.

    En bref :

    • Vérifiez vos coordonnées professionnelles pour les inclure dans les courriers ;
    • Renseignez l'adresse du médecin prescripteur
    • Choisir le modèle de document ;
    • Personnalisez si nécessaire.

    Et voilà !

     

    Voir la vidéo en cliquant ici :
    http://vegatv.fr/imprimer-des-lettres-types/

    En savoir plus : 
    Véga TV http://vegatv.fr

  • Comment savoir si un patient est exonéré (« à 100% »)

    Il est parfois nécessaire de savoir si un patient est pris en charge à 100%, souvent les droits ne sont pas mis à jour sur la carte vitale. Il existe une methode rapide et simple pour s'en assurer.

    Il suffit de vous rendre sur le site Ameli.fr, rubrique pro :
    https://espacepro.ameli.fr/ 

    Puis, si vous ne l'avez pas encore fait, de créer votre compte. Vous recevrez par la Poste vos identifiants.
    Ensuite, après avoir indiqué le numéro de Sécurité Sociale de votre patient, vous obtiendrez les élèments à la date d'interrogation :

    L'information "Exonération" vous indique l'existence d'une exonération du ticket modérateur et vous confirme  le droit à la prise en charge à 100%.

    Ce droit peut être consécutif à la maternité, à une ou plusieurs affections de longue durée.

    Cette exonération peut être totale ou partielle, limitée à une ou plusieurs affections ou à certaines catégories de spécialités pharmaceutiques.

    Voici une copie d'écran :

  • Convention Nationale : Les changements du 4eme avenant

    La Fédération nationale des infirmiers (FNI), le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (SNIIL) et Convergence infirmière (CI), ont signé avec l’UNCAM le 19 décembre dernier un avenant portant sur la scannerisation des ordonnances ainsi que la prise en charge des cotisations d'assurance maladie liées à l'activité en structures.

    En effet, aujourd’hui les IDEL doivent s’acquitter de 9, 81% de cotisations sociales au titre des cotisations d’assurance maladie pour tout acte facturé lors d’une intervention en HAD, EHPAD ou SSIAD au lieu des 0,11% habituels sur les actes conventionnés.

    A noter qu’un quatrième syndicat, l'Organisation nationale des syndicats d'infirmiers libéraux (ONSIL), a refusé de signer (voir le communiqué de presse).

    Un point important sera la mise en place de la scannérisation des ordonnances (dispositif SCOR) pour leur transmission à l'assurance maladie à titre expérimental.

    Pour télécharger l’avenant cliquez-ici.

  • Le nouveau PRADO pour l’orthopédie, késaco ?

    Vous avez peut-être reçu récemment dans votre courrier une lettre de l’Assurance maladie vous présentant le PRADO, le Programme d'Accompagnement du retour à Domicile, dans le cadre d’interventions en chirurgie orthopédique. Qu’est-ce que c’est ? Comment le mettre en œuvre ? Inflib fait le point avec vous sur ce nouveau dispositif d’accompagnement destiné aux patients.

    Qu’est-ce que le PRADO en orthopédie ?

    Initialement mis en place pour le retour de maternité après un accouchement, ce programme de retour à domicile s’étend désormais aux patients ayant subi une intervention en chirurgie orthopédique.

    A quoi sert-il ?

    Il est destiné, selon l’Assurance maladie, à répondre à l’attente des patients de « retrouver rapidement leur cadre de vie habituel ».

    Qui sont les patients concernés?

    Le document actuel de l’Assurance maladie répertorie les situations de soins les plus courantes, en attendant leur extension à l’ensemble des interventions en chirurgie orthopédiques. Cette extension est « en préparation par la Haute autorité de santé ». Six interventions sont actuellement concernées :

    • chirurgie pour rupture de la coiffe des rotateurs ;
    • prothèse totale de hanche (hors reprise) ;
    • prothèse totale de genou (hors reprise) ;
    • ligamentoplastie du croisé antérieur du genou ;
    • prothèse de hanche pour fracture du col fémoral ;
    • ostéosynthèse fémorale après fracture trochantérienne.

    Comment mettre en place ce programme ?

    Lorsqu’un patient hospitalisé choisit un infirmier pour assurer le suivi de ses soins, un conseiller de l’Assurance maladie contacte ce dernier afin d’organiser avec lui la première visite à domicile. La première intervention à domicile s’effectue dans les 24 à 48 h après la sortie du patient.

    En quoi consistent les soins ?

    L’Assurance maladie précise que « la prise en charge des soins infirmiers se fait dans le cadre de la prescription médicale, en tenant compte de l’état du patient et de son environnement ». Elle comprend par exemple :

    • le renouvellement et la surveillance des pansements jusqu’à cicatrisation postopératoire (vers J +10 à J +15), dont l’ablation des fils ou agrafes de sutures ;
    • la réalisation des injections d’anticoagulants ;
    • la réalisation des prélèvements biologiques prescrits ou la vérification de leur réalisation.

    « Dans le cas où le patient est en situation de dépendance temporaire liée à l’acte chirurgical, sa prise en charge est réalisée dans le cadre d’une démarche de soins infirmiers (DSI) et donne lieu à des séances de soins infirmiers », précise l’Assurance maladie.

    Et dans tous les cas, la prise en charge inclut :

    • la détection de(s) signe(s) d’alerte (douleur, luxation, hématome, thrombophlébite, infection, etc.) et l’information de leur survenue au médecin traitant
    • la tenue du dossier de soins et / ou de la fiche de liaison
    • si besoin, la prescription des dispositifs médicaux inscrits sur la Liste des produits et prestations (LPP).

    Quelles sont les durées et périodicité de la prise en charge ?

    La durée indicative de la prise en charge peut varier d’une dizaine de jours à 4 à 6 semaines. Elle est à adapter en fonction de la prescription médicale. De même, l’Assurance maladie précise que « le rythme de réfection des pansement, des injections d’anticoagulants et de leur contrôle biologique est fixé par le médecin dans le cadre de sa prescription ». Dans le cadre de la démarche de soins infirmiers (DSI), l’infirmier établit son plan de soins, ainsi que le rythme et la durée des séances.

    Pour plus d’informations, vous pouvez consulter ce document de l’Assurance maladie :
    http://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/documents/20140314_memo_CO_IDE_13-14_BAT_bd.pdf

  • Le DPC en pratique

    Depuis le 1er janvier 2012, les professionnels de santé, y compris les infirmiers, ont l’obligation de valider chaque année une action de développement professionnel continu (DPC). Voici comment s’y prendre.

    Comment s’inscrire ?

    Pour satisfaire à votre obligation de Développement professionnel continu (DPC) vous devez vous inscrire à un programme annuel ou pluriannuel de DPC. Pour cela, il faut créer son compte sur le site www.mondpc.fr, le site internet de l’organisme gestionnaire du DPC (OGDPC) afin d’être indemnisé.

    Comment choisir sa formation et son organisme formateur ?

    Chaque infirmier a le droit de choisir son thème ainsi que son organisme de formation. Pour cela, il suffit de se rendre sur le site de l’OGDPC, afin de vérifier la liste des organismes agréés pour l’organisation de formations sur le thème choisi. Seuls ces organismes sont habilités à valider des actions de DPC. Vous pouvez ensuite sélectionner le programme qui correspond à votre souhait et vous y inscrire directement en ligne, via votre espace personnel.

    Comment est-ce financé ?

    Si vous exercez au moins à 50% en mode libéral, votre participation à programme de DPC peut être prise en charge, dans la limite du montant de votre forfait annuel. Cette prise en charge vous sera accordée à condition d’avoir suivi l’intégralité du programme de DPC auprès d’un organisme agréé.

    Comment valider son DPC ?

    La validation des actions de DPC est effectuée par l’organisme de DPC, qui vous remet une attestation de formation. Elle certifie votre participation au DPC et doit être conservée précieusement.

    Comment le suivi du DPC est-il contrôlé ?

    L’Ordre des infirmiers est chargé du contrôle du suivi du DPC par les infirmiers libéraux inscrits au tableau. Ceux qui n’ont pas satisfait à leur obligation doivent indiquer le motif pour lequel ils n’ont pas pu suivre un programme de DPC. A défaut de motif valable, les textes de loi prévoient des sanctions.

    Quelles sont les sanctions prévues si l’obligation de DPC n’est pas remplie ?

    Si un infirmier n’a pas suivi son programme obligatoire de DPC, l’Ordre peut commencer par lui imposer de suivre un plan de formation personnalisé. Et s’il ne le réalise toujours pas, les sanctions peuvent aller jusqu’à une interdiction d’exercer, car le non-respect de l’obligation de DPC peut constituer un cas d’insuffisance professionnelle.