Nutrition parentérale à domicile : l’Onsil salue des «avancées notoires»

Inquiète au sujet de la de la prise en charge de la nutrition parentérale à domicile, qui risquait de sortir du champ d'intervention des IDEL, l'Organisation nationale des syndicats d'infirmiers libéraux (Onsil) salue à présent des avancées « notoires » dans ce dossier.

Les quatre syndicats infirmiers ont en effet été invités par le Comité économique des produits de santé (CEPS) à discuter du projet d'arrêté en cours d'élaboration. L’Onsil indique que, suite à cette réunion, « le rôle de coordination au domicile du patient par l'infirmière libérale est confirmé, le prestataire de service ne faisant qu'y participer lors de la sortie d'hospitalisation ». De même, « le libre choix de son infirmier par le patient est préservé », se félicite l’Onsil, qui souligne cependant que « le dossier de la perfusion à domicile n'est pas refermé »

Partager :