La HAS adopte une feuille de route santé-environnement

Face aux impacts délétères du changement climatique sur la santé des populations et de la pression significative des activités du système de santé sur l’environnement, la Haute Autorité de santé (HAS) a élaboré une feuille de route santé-environnement pour orienter ses actions.

 

Les activités du système de santé représentent en effet plus de 8 % des émissions de gaz à effet de serre de la France pour le secteur sanitaire et 1,3 % pour la branche autonomie. Elles engendrent aussi des nuisances spécifiques : stockage et utilisation de produits dangereux, productions de déchets à risque infectieux, rejets de liquides particuliers. Face à la situation, la HAS entend prendre toute sa part dans cette dynamique en donnant un cadre stratégique et opérationnel à son engagement et en intégrant les enjeux de santé-environnement dans l’ensemble de ses missions et travaux.

 

Cette action de la HAS est structurée autour de trois axes :

 

Premier axe : consolider les critères environnementaux dans l’évaluation des technologies de santé et développer leur bon usage pour limiter leur impact environnemental.

 

Deuxième axe : élaborer des recommandations de bonnes pratiques en encourageant une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux.

Dans un contexte où l’impact du système de santé sur le changement climatique est avéré, l’accent est mis sur la nécessité de renforcer la prévention et la pertinence des soins. Cette approche vise à maintenir la santé de la population, préserver le capital santé individuel, éviter les traitements inadéquats et réduire l’utilisation des soins en retardant l’apparition ou en limitant la gravité des maladies.

 

Troisième axe : renforcer les critères liés à la santé-environnement dans la mesure de la qualité des soins et des accompagnements.

 

 

Pour lire l’intégralité de la feuille de route : https://has-sante.fr/plugins/ModuleXitiKLEE/types/FileDocument/doXiti.jsp?id=p_3475965