Vers une reconnaissance du métier d’infirmier clinicien ?

Le comité des sages a rendu public en début de semaine le rapport qui devrait fixer le cap de la future stratégie nationale de santé du gouvernement. Il s’agit de 19 recommandations de ce groupe d’experts présidé par Alain Cordier, l’ancien directeur général de l’Assistance Publique- Hôpitaux de Paris, pour réformer en profondeur le système de santé.

Il s'agit de préciser le rôle des différents acteurs et redéfinir le parcours de soins, promouvoir la prévention, encourager le travail en équipe, le tiers payant, la simplification administrative, donner aux ARS le maximum de marges de manoeuvre ou encore coordonner la ville et l’hôpital grâce aux outils de messagerie sécurisée, les pistes d’évolutions sont tous azimuts.

L’une d’entre elles vise à développer de nouveaux métiers de santé pour « mettre fin au modèle en silo qui enferme les professionnels dans des périmètres de métiers et d’actes ». Les sages préconisent donc de reconnaître le métier d’infirmier clinicien avec des compétences élargies (évaluation des risques, prévention, annonce, accompagnement et suivi clinique, éducation thérapeutique …).

Rendez-vous en septembre pour savoir si Marisol Touraine et Jean-Marc Ayrault retiendront cette préconisation dans la version finale de la stratégie nationale de santé.

Partager :