Vers la fin du numerus clausus pour les infirmiers ?

Dans un rapport qui passe au crible 37 professions réglementées, l'Inspection générale des finances (IGF) recommande de mettre fin au numerus clausus des infirmiers, mais aussi des pharmaciens, des chirurgiens dentistes et des masseurs-kinésithérapeutes. Motif : un grand nombre de ces professionnels, installés en France, sont désormais formés à l’étranger. Néanmoins, les infirmiers, sont déjà soumis à des restrictions d’installation dans les zones sur-dotées, ce qui limiterait la portée de cette mesure.

Selon les premiers éléments de ce rapport, publiés par le journal « Les Échos », la mise en œuvre de réformes ciblées sur certaines professions pourrait faire baisser les prix de 10 à 20 % dans les secteurs concernés.

 

Partager :