Une infirmière de Berck condamnée pour 126 000 euros de surfacturation

Une infirmière libérale de Berck (Pas-de-Calais) a été condamnée par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer à six mois de prison avec sursis, 10 000 euros d’amende dont 4 000 avec sursis et à un dépôt de provision de 100 000 euros, révèle la Voix du Nord. La CPAM lui reproche des surfacturations d’acte à hauteur de 126 646 euros entre 2009 et 2012. L’infirmière a déclaré « n’avoir aucune excuse », mais a pointé « l’absence de réévaluation de la cotation », qu’elle juge « complètement obsolète ». Pour son avocat, Maître Duchâteau, « on n’est pas sur des actes fictifs mais sur une surcotation du temps », car sa cliente « travaillait énormément », de 5h30 à 20h. La CPAM est néanmoins en train de recalculer son préjudice, qui devrait être revu à la hausse.

Partager :