Une « bactérie mutante » sous surveillance à Marseille

« Clostridium difficile 027 ». C’est le nom de la bactérie « mutante » qui circule depuis mars 2013 dans six établissements sanitaires et médico-sociaux accueillant des personnes âgées dans les Bouches-du-Rhône. Plus sévère que la souche originelle « Clostridium difficile », cette bactérie se transmet également de manière oro-fécale.

Trois patients infectés sont déjà décédés, sans que la relation de cause à effet ne soit cependant établie, comme le précise l’Agence régionale de santé (ARS) de Provence-Alpes Côte d’Azur : « la plupart de ces personnes étaient fragilisées par l’avancée en âge et la maladie, la plupart souffraient de plusieurs pathologies ». L'Agence indique par ailleurs que quatre patients restent hospitalisés à l’hôpital Nord de Marseille pour une infection à cette bactérie. « Ces personnes sont isolées et les mesures d’hygiène sont mises en œuvre », rassure-t-elle.

Depuis mars 2013, 41 personnes auraient déjà été infectées par Clostridium difficile 027 dans les Bouches-du-Rhône.

Partager :