Un spray nasal pourrait bientôt soigner la dépression

Un spray nasal permettant l'administration d'un peptide pourrait bien être un futur traitement de la dépression. Présentée dans la revue Neuropsychopharmacology, l’étude sur ce spray montre que le traitement peptidique perturbe la liaison de deux récepteurs de la dopamine, nommés D1 et D2. 

Cette nouvelle thérapie, développée par une équipe canadienne du Centre de toxicomanie et de santé mentale, a déjà été testée avec succès chez le rat. En interférant avec la liaison des deux récepteurs, qui est anormalement importante dans le cerveau des personnes souffrant de dépression majeure, le peptide a un effet antidépresseur. L’étude souligne que les bénéfices du traitement sont observables juste après son administration. La délivrance du peptide par voie nasale permet d’optimiser le traitement et de réduire les effets secondaires. Les essais cliniques de cette nouvelle thérapie devraient démarrer prochainement.

 

 

Partager :