Un infirmier escroque 334 000 euros à la Sécu

Un infirmier libéral a été condamné le 28 juin à Nanterre à 18 mois de prison avec sursis pour avoir escroqué la Caisse primaire d’assurance maladie des Hauts-de-Seine de près de 334 000 euros en facturant des prestations fictives, notamment pour des patients déjà hospitalisés ou des majorations de nuit indues. Cet homme de 47 ans, qui exerce à Villeneuve-la-Garenne devra également verser 4000 euros à la CPAM au titre de dommages et intérêts et lui rembourser l’intégralité du préjudice. Il lui est également reproché de s’être fait illégalement remplacer régulièrement et pendant ses congés par une aide soignante.
Celle-ci à par ailleurs été condamnée à 6 mois d’emprisonnement avec sursis pour exercice illégal de la profession d’infirmière.
Une  proche d’une assurée avait fait un signalement à la CPAM  qui avait repéré des prestations non réalisées sur le décompte de remboursements de la sécurité sociale. La caisse avait déposé plainte au parquet de Nanterre en  août 2009. A la barre, l’infirmier a concédé avoir été «négligent», invoquant des «erreurs informatiques» lors de la facturation. Le tribunal correctionnel a assorti sa peine d’une interdiction d’exercer la profession d’infirmier libéral pendant un an.

Partager :