Stilnox : attention aux risques de somnolence au volant

L’Agence européenne du médicament (EMA) met en garde contre les risques de somnolence au volant le lendemain de la prise de somnifères à base de zolpidem (Stilnox et ses génériques).

Prescrit en cas de troubles sévères du sommeil, le zolpidem a été placé sous surveillance renforcée par l’Agence nationale du médicament (ANSM). Son rapport bénéfice/risque reste positif, mais l’EMA réclame au laboratoire une modification de l’information sur ce médicament. Les patients doivent notamment être informés de la nécessité de ne pas pratiquer d’activité physique nécessitant de la vigilance au cours des 8 heures suivant la prise.

De plus, le zolpidem ne doit pas être associé à la consommation d’alcool ou à la prise d’autres médicaments ayant un effet sur le système nerveux central. Enfin, l’EMA préconise de diminuer les doses afin de réduire les risques. Chez les patients âgés ou souffrant de problèmes hépatiques, la dose doit ainsi être réduite à 5 mg par nuit au lieu de 10 mg.

 

Partager :