Retour sur "les ik de Savoie" : une année infirmière !

Pour nous aussi le moment est venu de prendre un peu de vacances et de retrouver la famille, les amis le gras et les cadeaux… Mais à inflib.com, vous le savez maintenant, c’est un peu comme à l’ifsi et les vacances ne sont jamais vraiment un moment pour dormir mais plutôt « un moment privilégié pour consolider ses acquis » (comme elle disaient ;)) ). Alors entre deux chocolats et deux épisodes de Sissi impératrice, revenons un peu sur l’année qui vient de s’écouler…

 

 

Une année pour Les ik de Savoie

Inutile de dire que nous avons – pour le moins – suivi de près ce dossier. D’ailleurs cela a commencé dès le numéro deux de la « semaine infirmière », on apprend alors que la CPAM de Savoie fait passer aux infirmiers une brochure et le compte rendu d’une commission paritaire pour changer le calcul des ik « à partir de janvier 2016 »

Suite à ces démarches les infirmiers de Savoie ont commencé à se réunir en collectif des infirmiers en colère et le 21 avril une réunion est organisée entre la CPAM et les infirmiers. Elle tourne à la guerre de tranchée et il est alors décidé… De ne rien décider en attendant les négociations conventionnelles de 2017.

Tout semble alors se calmer mais la ministre de la santé a envoyé un courrier à la députée de Savoie où elle affirme à nouveau que la cotation en étoile n’est pas « licite » et que l’Ars va compenser la perte de revenus des infirmiers de Savoie lors de l’application de ces nouvelles règles…

Mais comme à la rédaction on est têtus comme des bourriques et qu’on ne comprenait toujours pas le but de la démarche, on a appelé un par un tous les syndicats de la profession et leurs réponses – pour le moins contrastées — valent encore le détour.

Et puis tout à coup, encouragée probablement par le soutien de sa ministre, la directrice de la caisse de Savoie a envoyé un nouveau courrier expliquant « les nouvelles règles de facturations des ik ». Ce courrier faisait référence à un jugement que nous avons retrouvé et comme c’était assez technique, nous l’avons fait lire à une avocate.

Et puis comme on est toujours têtus (de vraies bourriques on vous dit…) on a aussi retrouvé l’infirmier qui avait été condamné et il nous a raconté sa version de l’histoire… (et accessoirement explosé le nombre de visites sur le site).

Finalement, ce qui devait arriver est arrivé et les infirmiers de Savoie ont fait grève de déplacement pendant plusieurs jours en septembre pour se faire entendre. Ils ont obtenu une lettre de Nicolas Revel qui acte le statu quo sur cette question jusqu’aux prochaines négociations de la NGAP… Et sont donc revenus au point de départ dans l'attente des prochaines négociations conventionelles.

Joyeuses fêtes à tous et rendez-vous la semaine prochanie pour la suite du retour sur l'année ! 

 

Partager :