L’Ordre réclame une reconnaissance du rôle de premier recours

Auditionné par la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la permanence des soins, l’Ordre national des infirmiers a insisté sur le rôle majeur des IDE, notamment libéraux, dans le premier recours.

Il réclame que la loi « reconnaisse enfin les infirmiers comme composantes du premier recours », et qu’elle prenne en compte leur « rôle essentiel dans la continuité des soins, les sorties d’hôpital et cela y compris aux jours et heures de permanence des soins ».  

L’Ordre propose notamment la création d’un statut d’infirmier praticien en soins de premier recours, qui pourrait gérer la prise en charge de soins non programmés, la coordination soignante et sociale, la consultation infirmière de première ligne et la consultation de suivi des pathologies chroniques, la prescription infirmière, la vaccination sans prescription ou encore l’éducation thérapeutique du patient. 

Partager :