L'Ordre infirmier refuse la légalisation de l'euthanasie

L’Ordre national des infirmiers a indiqué, dans un communiqué publié le 19 décembre, son opposition à la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté. « Légaliser l’euthanasie n’est pas, et ne doit pas être, la réponse aux questions des Français. Ce sont les évolutions de la prise en charge et de l’accompagnement médical et social qui permettront d’offrir à chacun une fin de vie digne et sereine dans tous les cas où cela sera possible », estime Didier Borniche, président de l’Ordre national des infirmiers, récemment réélu.

Dans un rapport publié fin décembre, l’Ordre appelle à « faire de la prise en charge de la douleur une cause nationale de santé publique » et formule dix propositions sur la prise en charge de la fin de vie. Il suggère notamment une formation obligatoire sur ce thème pour les médecins et infirmiers et souhaite la tenue d’un grand débat décliné régionalement. L’Ordre appelle également à faire connaître les textes existants à tous les professionnels de santé, à rendre obligatoire la présence d’un infirmier de nuit dans les EHPAD, ou encore à rendre opposables les directives anticipées et garantir la clause de conscience, y compris de l’infirmier.

 

Partager :