L’ONSIL s’inquiète de la transformation des Ssiad en Spasad

L’Organisation nationale des syndicats d’infirmiers libéraux (ONSIL) s’inquiète des déclarations de Laurence Rossignol, qui souhaite transformer en cinq ans tous les services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) en services polyvalents de soins et d’aide à domicile (Spasad).

L’Organisation regrette que la secrétaire d’Etat aux personnes âgées « n’évoque à aucun moment le rôle des professionnels libéraux dans les soins à domicile, alors que ceux-ci soignent tous les jours des centaines de milliers de personnes ».

Par ailleurs, l’ONSIL craint que Laurence Rossignol ne mette en place « des professionnels autorisés à préparer les repas tout en changeant les perfusions ». « Avec quelles formations ? Pour quelles rémunérations ? La volonté du Secrétariat d’État est-elle d’éliminer du maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées, les professionnels de santé libéraux et tout particulièrement les 70 000 infirmières libérales de ce pays ? » s’interroge l’ONSIL. 

Si c’est le cas, elle prévient que « Madame Rossignol trouvera l’ONSIL sur son chemin, ainsi que l’ensemble des infirmières libérales qui démontreront une fois de plus, si nécessaire, que le maintien à domicile ne peut se faire sans elles »

Partager :