Les députés autorisent la vente des tests de grossesse en grande surface

L’Assemblée nationale a voté le 16 décembre l’autorisation de la vente des tests de grossesse et d’ovulation en grande surface.

Malgré l’opposition des députés UMP, UDI, des radicaux de gauche et du Front de gauche, la fin du monopole des pharmaciens sur ces dispositifs médicaux a donc été validée, dans le cadre du projet de loi sur la consommation. Pour le gouvernement, cette libéralisation permettra de faciliter l’accès à ces tests et de faire baisser leurs prix.

De leur côté, les syndicats de pharmaciens d’officine dénoncent un vote « contraire aux enjeux de santé publique », qui pourrait conduire à un risque de « rupture dans l’égalité aux soins ». Ils soulignent également que la baisse des prix en cas de vente en grande surface n’est pas garantie.

Partager :