Le DPC en pratique

Depuis le 1er janvier 2012, les professionnels de santé, y compris les infirmiers, ont l’obligation de valider chaque année une action de développement professionnel continu (DPC). Voici comment s’y prendre.

Comment s’inscrire ?

Pour satisfaire à votre obligation de Développement professionnel continu (DPC) vous devez vous inscrire à un programme annuel ou pluriannuel de DPC. Pour cela, il faut créer son compte sur le site www.mondpc.fr, le site internet de l’organisme gestionnaire du DPC (OGDPC) afin d’être indemnisé.

Comment choisir sa formation et son organisme formateur ?

Chaque infirmier a le droit de choisir son thème ainsi que son organisme de formation. Pour cela, il suffit de se rendre sur le site de l’OGDPC, afin de vérifier la liste des organismes agréés pour l’organisation de formations sur le thème choisi. Seuls ces organismes sont habilités à valider des actions de DPC. Vous pouvez ensuite sélectionner le programme qui correspond à votre souhait et vous y inscrire directement en ligne, via votre espace personnel.

Comment est-ce financé ?

Si vous exercez au moins à 50% en mode libéral, votre participation à programme de DPC peut être prise en charge, dans la limite du montant de votre forfait annuel. Cette prise en charge vous sera accordée à condition d’avoir suivi l’intégralité du programme de DPC auprès d’un organisme agréé.

Comment valider son DPC ?

La validation des actions de DPC est effectuée par l’organisme de DPC, qui vous remet une attestation de formation. Elle certifie votre participation au DPC et doit être conservée précieusement.

Comment le suivi du DPC est-il contrôlé ?

L’Ordre des infirmiers est chargé du contrôle du suivi du DPC par les infirmiers libéraux inscrits au tableau. Ceux qui n’ont pas satisfait à leur obligation doivent indiquer le motif pour lequel ils n’ont pas pu suivre un programme de DPC. A défaut de motif valable, les textes de loi prévoient des sanctions.

Quelles sont les sanctions prévues si l’obligation de DPC n’est pas remplie ?

Si un infirmier n’a pas suivi son programme obligatoire de DPC, l’Ordre peut commencer par lui imposer de suivre un plan de formation personnalisé. Et s’il ne le réalise toujours pas, les sanctions peuvent aller jusqu’à une interdiction d’exercer, car le non-respect de l’obligation de DPC peut constituer un cas d’insuffisance professionnelle.

Partager :