La prise en charge du DPC limitée à un programme par professionnel

Depuis le 17 octobre 2014, seule la première inscription à un programme de développement professionnel continu (DPC) est prise en charge, afin de permettre à un maximum de professionnels de satisfaire à leur obligation annuelle.

C’est ce qu’a décidé le Conseil de gestion de l’Organisme gestionnaire du Développement professionnel continu (OGDPC), dans un contexte d’insuffisance budgétaire. Néanmoins, ceux qui se sont inscrits avant le 17 octobre, à un ou plusieurs programmes de DPC, « seront bien pris en charge pour l’ensemble de leurs inscriptions, dans la limite de leur enveloppe annuelle », indique l’OGDPC. L’Organisme a par ailleurs reçu une dotation supplémentaire de 13 millions d’euros pour compléter son budget 2014, auquel il manquait 20 millions d’euros.

Cette année, il a enregistré 18 000 inscriptions par mois en moyenne et 24 000 en septembre. Une concertation doit s’ouvrir prochainement pour tenter de trouver des solutions aux problèmes financiers du DPC. 

Partager :