La FNI est en tête et l'ONSIL n'est plus un syndicat représentatif : les resultats des élections URPS infirmiers 2016 (confirmés)

Le 15 avril les résultats des élections URPS infirmier 2016 ont été proclamés   :

Votes exprimés : 15 700 en tout

EDIT : 16854 personnes ont votés mais 756 n'ont pas signé leur envelope (!) et 398 ont voté nul ou blanc. Soit probablement 7% d'erreurs de vote…

FNI : 5801 voix (present sur 16 régions) soit 36.95% du total des voix au national

SNIIL : 5520 (présent dans 17 régions) voix soit 35.16% du total voix au national

Convergence Infirmière : 2902 voix (présent sur 11 régions) soit 18.48% du total des voix au national

ONSIL : 1477 voix (présent sur 10 régions) soit 9.41% du total des voix au national

 

Nombre de sièges projettés

FNI : 107

SNIIL : 101

Convergence Infirmière : 46

ONSIL : 19

(Le nombre total de sièges a changé depuis la dernière élection de 2010 suite au changement des régions, passant de 333 à 273)

 

 

– L'abstention est le premier parti infirmier

Avec 15 700 votes exprimés c'est encore moins que les dernières élections URPS de 2010 qui avaient receuillies 16 247 votes. En 2010 on a dit que c'étaient les premières élections, cette fois-ci on dira que c'est dû à la nécéssité d'être inscrit à l'ordre pour voter mais une chose se maintient : les infirmiers libéraux votent peu, ce qui est un peu paradoxal face aux revendications qui s'expriment…

Le nombre d'inscrit à l'ordre pour cette election étant de 72 381 cela fait un taux de participation de 23.29% pour un taux de vote effectif de 21.6% donc 78.74% des infirmière appellée à voter se sont absetenu ou ont voté nul.

– La FNI en tête ou le SNIIL qui chute ?

Avec 5801 voix exprimées en 2016 pour 5667 en 2010 la FNI est en tête et est le seul syndicat à augmenter son nombre de votant en recoltant 134 voix de plus.

Convergence Infirmière reste presque stable avec 2902 en 2016 pour 2878 en 2010 (+24 voix)

L'ONSIL semble éroder sa base avec 1477 voix en 2016 pour 1826 en 2010 (-349 voix)

Enfin avec 5520 voix en 2016 pour 5876 en 2010 le SNIIL est la formation qui a perdu le plus de voix (- 356 voix) (alors qu'elle est la seule formation présente dans toutes les régions)

– L'ONSIL ne serait plus un syndicat représentatif au niveau national.

En passant en dessous des 10 % au niveau national l'ONSIL ne sera plus considéré comme représentatif au niveau national et perd notament le droit de sièger aux prochaines commissions de révision conventionnelle.

– Pour la première fois une alliance de deux syndicats depasserait les 50%

Si la FNI et Convergence Infirmière se raprochaient ou passaient des accords, pour la première fois leur alliance dépasse les 50% ( 36.95% + 18.48% = 55.43 %) ce qui ouvre des perspectives inédites dans la profession notament pour les negociations avec la CPAM (jusque là l'opposition FNI / SNIIL et le trop faible scores des deux autres syndicats avait rendu impossible cette possibilité).

– Des présidents à élire, des alliances à faire

L' étiquette syndicale des présidents de chaque région va être le fruit de négociations entre les syndicats. En 2010 le SNIIL s'était retrouvé seul face à un front FNI/ ONSIL/ Convergence.

A la semaine prochaine !

 

Partager :