La FNI demande à la ministre de la Santé d'arrêter ses provocations

La Fédération nationale des infirmiers (FNI) estime qu'en se rendant dans une maison de santé pluridisciplinaire du Val d'Oise pour évoquer la coopération des professionnels de santé et l'accès aux soins de proximité, Marisol Touraine a marqué « une nouvelle fois son mépris » à l'égard des professionnels libéraux.

« Non, Madame la ministre, vouloir appliquer une organisation administrée façon hôpital à la médecine de ville n’est pas la bonne recette. Les échecs des uns ne font pas les succès des autres ! » s'exclame la FNI.

Le syndicat prévient la ministre que « les professionnels de santé ne se laisseront pas imposer un système de santé qui obéit à la seule logique que vous connaissez : celle d’un schéma administratif hiérarchique et rigide dont on connaît les errements ». Il invite Marisol Touraine à « écouter et entendre les propositions de la société civile et des professionnels de santé libéraux ».

Pour la FNI, « le moment est venu de donner les moyens aux professionnels de santé de se coordonner et de travailler en complémentarité et non les uns sous les ordres des autres ou les uns choisissant à la place du patient pour les autres ». Elle conclut en faisant « appel à la raison et à l’État pour réagir et rétablir le dialogue démocratique ».

Partager :