DPC : l’organisme gestionnaire promet des améliorations

Epinglé par l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) pour des dysfonctionnements dans la gestion du Développement professionnel continu (DPC), l’organisme gestionnaire (OGDPC) promet que des améliorations vont être apportées au dispositif.

Tout d’abord, sa directrice générale, Monique Weber, indique que le budget dédié au DPC devrait être réajusté, afin de mieux s’adapter à l’afflux important d’inscriptions. Dans son rapport, l’IGAS a en effet évalué à 565 millions d’euros l’enveloppe nécessaire pour financer le DPC pour toute l’année 2014, alors que les ressources actuelles de l’OGDPC sont de 155 millions d’euros. Le conseil de gestion de l’OGDPC se réunira mi-juin lors d’une assemblée exceptionnelle, afin de trouver une solution à ce problème.

Par ailleurs, l’OGDPC promet que son site internet, qui avait connu de nombreux problèmes, sera stabilisé en 2014 et qu’un outil définitif sera prêt en 2015. 

Partager :