Dossier pratique : la grossesse de l'infirmière libérale (1° partie : le remplacement et les aides CPAM)

La maternité chez l’infirmière libérale est souvent appréhendée avec beaucoup d’inquiétude: quelle organisation ? Comment faire financièrement ? Inflib.com vous propose un point pour y voir plus clair dans un dossier spécial en deux parties.

Pour commencer : le remplacement et la prise en charge CPAM

Qui va s’occuper de mes patients pendant mon congé maternité ?

Parfois les IDEL s'arrangent avec des confrères ou leur binôme pour repartir les patients, les soins ou les jours de travail sans avoir recours à un remplaçant. La bonne entente entre collègues est ici primordiale alors commencer par leur en parler afin de décider ce qu'ils souhaitent faire (prendre un remplacant ou assurer le remplacement eux même) est une étape indispensable…En plus du fait qu'ils doivent être les premiers au courant car cela les concerne aussi (même indirectement).

Cependant on apprend rarement une grossese le 8°mois, et si vous décidez de prendre un remplacant il faut donc commencer à partie à sa recherche dès que possible. Avec cette perle rare il  faudra ensuite non seulement s'assurer de sa présence durant plusieurs mois (en prévoyant des dates assez fluides pour prévoir l'imprévu…), et probablement faire ensemble des tournées quelques semaines auparavant afin que la transition se passe au mieux pour tout le monde.

Pour vous aider à trouver un remplacant, le site inflib.com vous propose des annonces gratuites

 N'oubliez-pas que la signature d'un contrat de remplacement est obligatoire. Il faudra en envoyer une copie au conseil départemental de l’Ordre Infirmier et un exemplaire à votre CPAM et pour la facturation cela se passe comme avec un remplacement normal (feuille de soins papier ou carte professionnel de Remplacant CPS).

Est ce que la sécu va me verser des indemnités pendant mon congé maternité ?

Contrairement à ce que l'on pense oui la sécu vous versera des aides :

Une allocation forfaitaire de repos maternel : Il s’agit d’une prime à la naissance forfaitaire qui est versée en deux fois. La première moitié à la fin du 7e mois de grossesse et l’autre moitié après l’accouchement. Si l’accouchement a lieu avant la fin du 7e mois de grossesse, l’allocation est versée en une seule fois.
Son montant au 1er janvier 2015 est de 3 170 €.
 
Une indemnité journalière forfaitaire (IJ) : elle est versée pendant le congé maternité mais à condition de cesser toute activité rémunérée durant ce congé.
Son montant est égal au 1er Janvier 2015 de 52,83 € par jour.
 
La durée du congé maternité varie selon le nombre d'enfants que vous attendez et le nombre d'enfants déjà à votre charge :
  • 16 semaines pour 1 enfant soit 6 semaines avant l’accouchement et 10 semaines après. Dans ce cas, vous percevrez au total 5 917 € d’IJ.
  • 26 semaines a partir du 3ieme enfant soit 8 semaines avant et 18 semaines après. Dans ce cas, vous percevrez au total 9 615 € d’IJ.
  • 34 semaines pour des jumeaux soit 12 semaines avant l’accouchement et 22 semaines après. Dans ce cas, vous percevrez au total 12 573 € d’IJ
  • 46 semaines pour des triplés soit 24 semaines avant l’accouchement et 22 semaines après. Dans ce cas, vous percevrez 17 011 € d’IJ.

  –Nouveauté : Depuis un décret parût en Aout 2014, la CPAM indémnise enfin la grossesse à risque et Pathologique pour les infirmières libérales. Ce qui veut dire que si vous devez vous arreter avant votre congé légal de maternité une indémnité journalière vous sera versée. Elle est d'environ 42€ par jour.

 
Formalités pour percevoir les prestations de la CPAM
 
ATTENTION : Si vous ne remplissez pas ces formalités, vous ne percevrez rien! Et certaines collègues infirmières n’ont pas perçu ces prestations de la CPAM car elles ont oublié de faire leur déclaration à leur caisse. Les CPAM ne peuvent pas deviner que vous êtes enceinte si vous ne les prévenez pas !
 
Pour percevoir l’allocation forfaitaire de repos maternel, adressez un certificat d’accouchement à votre caisse d’Assurance Maladie.
 
Pour percevoir les indemnités journalières forfaitaires, adressez à votre caisse d'Assurance Maladie une déclaration sur l'honneur attestant de votre cessation de toute activité rémunérée et un certificat médical attestant de la durée de votre arrêt de travail.
 

Suite de ce dossier spécial : les assurances prévoyances et la grossesse. 

 

Avec le site inflib.com, nous pouvons vous mettre en relation avec un expert comptable spécialiste des infirmières libérales qui a l’habitude de traiter ce type de demande : cliquez-ici.

Dans tous les cas, il est important de se faire accompagner par un professionnel afin d’anticiper au mieux et préparer sereinement sa maternité !

Partager :