Des formations pour labéliser les cabinets infirmiers

Labelliser les soins de ville, le seul moyen de les faire survivre à la loi de santé ?
C'est la question que pose la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) en proposant à toutes les infirmières libérales de se doter d’une charte qualité intitulée QUAL’IDEL.

Elle indique que ce nouvel outil permettra de lutter à armes égales avec les structures qui n’hésitent pas à faire usage de concurrence déloyale (détournement de patients, critères d’inclusion litigieux…).

De part leurs compétence et leur organisation, les 95 0000 infirmières et infirmiers libéraux français répondent déjà à de très nombreux critères de qualité en termes d'accessibilité, de continuité, de sécurité, de coordination et d'efficience des soins.

Cependant, c'est en partant du constat que "ce qui n'est pas formalisé n'existe pas aux yeux des tutelles" que la FNI a élaboré en étroite relation avec des professionnels en activité une charte : "cette charte qualité ne fait que reprendre stricto sensu ce qu'ils font déjà en termes de soins, de coordination, de transmissions, de formation, etc. sans y ajouter aucune contrainte supplémentaire."

Dès le mois de septembre, l’AFCOPIL vient à la rencontre des professionnels dans les régions. Entre le mois de septembre et le mois de décembre 2016, les professionnels pourront participer à l’une des 35 réunions de formation présentielle organisée dans 17 régions (y compris DOM/TOM) : 2 réunions de 4h dans chaque région à 13h00 ou à 20h30, de septembre à novembre.

En participant à cette réunion de formation les infirmières et infirmiers libéraux peuvent bénéficier d’une indemnisation de la part de l’Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC).

"Ces rencontres sont ouvertes aux infirmières libérales qu’elles soient adhérentes ou non à un syndicat" précise la FNI.

Pour vous inscrire à l'une de ces formations gratuites et découvrir la charte Qual'IDEL :
http://afcopil.eventbrite.com

Partager :