Des députés plaident pour le stationnement gratuit des infirmiers libéraux

Déposée fin janvier par des députés, une proposition de loi envisage la création d’une carte de stationnement qui permettrait aux infirmiers libéraux, « acteurs de premier plan de la santé de proximité », d’utiliser à titre gratuit toutes les places de stationnement ouvertes au public à l’occasion de leurs déplacements professionnels.

 

Dans l’exposé des motifs du texte de loi, les députés rappellent que les infirmiers libéraux, qui interviennent principalement au domicile de leurs patients, accomplissent une activité essentielle pour assurer ce maintien à domicile. De plus, avec le développement des soins ambulatoires, le vieillissement de la population et le développement des maladies chroniques, le recours aux IDEL a vocation à s’accroître, permettant par la même occasion d’éviter de nombreuses hospitalisations. Néanmoins, ils sont « confrontés à une réelle difficulté dans l’exercice de leur activité avec la problématique du stationnement », sans oublier que l’augmentation de la tarification du stationnement représente une charge compliquant l’exercice à domicile des soins infirmiers, au regard de la faible tarification de leurs actes. Une situation pouvant créer « des inégalités d’accès aux soins » pour les patients vivant dans des zones soumises à une tarification prohibitive du stationnement, donc entraîner des pertes d’offre de soins à domicile.

 

Pour les députés, il est important d’œuvrer pour une accessibilité de la santé pour tous, donc d’assurer aux infirmiers libéraux une rémunération suffisante, « non amputée par le coût du stationnement » avec la création de cette carte de stationnement, qui serait financée par la création d’une taxe additionnelle à l’accise sur les tabacs.

 

Le texte de loi est pour le moment renvoyé pour examen devant la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale.